Grands projets

Retrouvez ici le dossier du journal du mois de mars sur les aménagements 2021 prévus pour améliorer votre cadre de vie.

Réaménagement du square Pierre Sémard

Voir l'image en grand
Conformément à son programme d’embellissement, la nouvelle municipalité va aménager dès cet automne le square Pierre Sémard. L’objectif est d’offrir un espace de détente et de pratique sportive en plein air.

Les deux parties du square seront conservées avec le muret banc de séparation. La partie jeux de ballons sera réorganisée avec la pose d’un panier de basket neuf et d’un ensemble d’entrainement pour la pratique de la musculation pour les 13 ans et plus. La majeure partie sera, quant à elle, réorganisée avec l’installation d’un jeu dynamique d’équilibre pour les 6-15 ans, un coin détente dans l’herbe et davantage de bancs. Trois arbres supplémentaires seront plantés pour créer, à terme, plus d’ombrage, ainsi que des arbustes et des plantes vivaces pour assurer une meilleure séparation vis-à-vis de la rue Pierre Sémard. Une fontaine complètera l’équipement du square.

Rénovation énergétique de l’Hôtel de ville

Voir l'image en grand
La transition écologique s’inscrit au cœur des préoccupations de la Ville. Engagée depuis 2005 dans le premier plan climat de l’agglomération, la Ville suit de près la consommation énergétique de son patrimoine bâti. Après la rénovation des équipements scolaires, culturels et sportifs, elle s’engage dans la rénovation énergétique de l’hôtel de ville, de la médiathèque et de ses bureaux avec un objectif ambitieux qui est l’application du décret tertiaire étape 2050 *, soit une réduction de la consommation d’énergie finale de 60%.

En préalable indispensable de tous travaux, un audit énergétique complet a été confié au cabinet Enertech.

Le principe retenu est de supprimer totalement la consommation de gaz et de maintenir la consommation électrique à son niveau actuel. Le chauffage et le rafraichissement des trois bâtiments seront assurés par une pompe à chaleur permettant d’exploiter le potentiel énergétique de la nappe phréatique de l’Isère. En parallèle seront conduits les travaux sur l‘enveloppe des bâtiments : isolation des toitures, des planchers bas, des façades, remplacement des menuiseries, leur ventilation pour améliorer la qualité de l’air et un bouquet d’opérations concernant la maîtrise de la consommation électrique.

Le gain attendu à l’issue des travaux est une réduction de 70% de la consommation d’énergie finale des trois bâtiments et une réduction de 90% des émissions de CO2 du site.

La rénovation énergétique sera aussi l’occasion de repenser l’esthétique de la façade pour davantage de modernité. 

*décret tertiaire 2019-771 du 13 juillet 2019 en application de la loi Elan du 23 novembre 2018

Transport par câble

Pour compléter l’offre de transports en commun dans le nord-ouest de l’agglomération grenobloise, un projet de liaison par câble porté par le SMMAG est en concertation, pour une mise en service éventuelle fin 2024, début 2025. Elle reliera Saint-Martin-le-Vinoux à Fontaine La Poya en passant par Sassenage et la Presqu’île de Grenoble.

Le contexte
Le nord-ouest de l’agglomération grenobloise connaît actuellement de nombreuses transformations. Plusieurs grands projets d’aménagements sont ainsi en cours ou en préparation, tels que :

  • la ZAC Portes du Vercors, sur les communes de Fontaine et de Sassenage ;
  • la ZAC Presqu’île, à Grenoble ;
  • le Parc Oxford, à Saint-Martin-le-Vinoux ;
  • le projet Esplanade, à Grenoble.

Ces logements et locaux d’activité neufs vont attirer de nouveaux habitants et favoriser la création d’emplois d’ici 2030, engendrant mécaniquement une augmentation des besoins en matière de mobilité. Les études de faisabilité le montrent : le transport par câble constitue la meilleure solution pour répondre aux besoins de mobilités présents et futurs du secteur nord-ouest de l’agglomération.

Il présente de multiples qualités :

  • aérien, donc non soumis aux obstacles au sol,
  • fiable, car il circule en site propre intégral et ne connaît d’interruptions de service qu’en cas de vents très violents ;
  • écologique, puisqu’il s’agit d’un mode de transport décarboné,
  • économique, son coût au kilomètre étant inférieur à celui d’un tramway.

En outre, grâce à son tracé qui relie les lignes de tramway A, B et E et son intégration aux transports en commun, il contribuera à améliorer le maillage du réseau actuel (la liaison par câble sera exploitée par la société M’Tag (anciennement Semitag)). Solution d’avenir, le transport par câble est aussi une opportunité pour la Ville et les Saint-Martiniers. Il facilitera les trajets domicile-travail des habitants et des travailleurs du secteur et permettra de réduire drastiquement les temps de trajet vers la rive gauche du Drac.

Le projet s’inscrit dans une réflexion globale en vue de réorganiser les mobilités sur toute la partie nord-ouest de la Métropole. Dans cette optique, deux autres concertations sont actuellement en cours :

  • Une première autour de la réalisation d’un micro-PDU, visant à préciser les actions du Plan de Déplacements Urbains (PDU) de la Métropole, spécifiquement au territoire Nord-Ouest ; 
  • Une deuxième autour de réaménagement du Pôle d’Echanges Multimodal (PEM) de Fontaine La Poya, voué à fluidifier les déplacements dans la zone et les changements de modes de transport.

Voir l'image en grand