Hommage à M. Raymond Savoyat

Monsieur le Maire a tenu à rendre hommage à M. Raymond Savoyat :

Voir l'image en grand
En 2012, lors de la remise de la Légion d'Honneur
"Monsieur Raymond Savoyat, grand résistant et soldat de la Seconde Guerre Mondiale s’est éteint samedi 26 décembre 2020 à l’âge de 96 ans.

Né en 1924 à Montagnieu, village isérois près de Bourgoin, il avait 16 ans quand les nazis entrent dans la Tour-du-Pin, où il habitait en 1940. Il avait rejoint l'Armée secrète et occupait le poste de chef de groupe du 4e bataillon des FTP (francs-tireurs et partisans) en 1943. Selon ses états de service, il avait réalisé de nombreuses opérations de liaisons, de sabotages, de récupérations et d'arrestations de miliciens et de sauvetage de résistants emprisonnés.

Après le débarquement allié, il avait participé à la libération de La Tour-du-Pin, de Bourgoin, de Romans sur Isère et de Lyon ainsi qu’à l’évacuation du camp de concentration de Buchenwald, où il a effectué sur son dos l’évacuation des déportés encore valides du camp. De nombreux témoignages de survivants font état de ses actes de bravoures leur ayant sauvé la vie. Il était en effet sous-lieutenant à la 103 French Transportation Company dans la 3ème armée commandée par le général Patton. Ces faits lui vaudront une citation militaire à l’ordre de l’armée en juillet 1944.

Celui dont le nom de combat était Jacques Gagny avait également suivi la formation de l’école militaire d’Uriage entre octobre et novembre 1944.

Il était ensuite entré dans l'armée et avait rejoint les troupes qui se battaient en Allemagne, avec l’espoir de retrouver son père arrêté dans une rafle et déporté en mai 1940.

Il resta militaire de réserve pendant plusieurs années et participa à ce titre à la guerre d’Algérie.

Habitant la commune de Saint-Martin-le-Vinoux depuis de nombreuses années, Raymond Savoyat était un homme discret. Il avait participé à plusieurs commémorations dans la commune et s’était investi dans la vie de son quartier. C’était un homme humble qui ne faisait pas état de son passé de résistant, si bien que c’est seulement en 2012 qu’il a été fait chevalier de la légion d’honneur sur proposition de mon prédécesseur Yannik Ollivier.

Egalement passionné de rugby, il avait mené sa carrière professionnelle dans l'entreprise familiale de transport.

Sylvain Laval, Maire de Saint-Martin-le-Vinoux et son équipe municipale, tiennent à saluer l’action d’un des derniers grands noms de la résistance et la mémoire de cet homme engagé et unanimement apprécié et présentent leurs sincères condoléances à son épouse, à ses enfants, ainsi qu’à ses proches. La commune aura l’occasion de rendre hommage à ce grand homme ultérieurement."